Le plateau aérien 2020

Douglas AD4N Skyraider, F-AZFN

Skyraider

Le Skyraider a été conçu en 1944 par Douglas pour succéder au SBD Dauntless, appareil de reconnaissance et bombardier en piqué. Sous l’appellation XBT2D Dauntless II, le prototype fit son premier vol le 18 mars 1945.  

Avec la reddition du Japon et la fin des hostilités, la commande initiale de l’US Navy fut réduite de moitié. La désignation de BT2D (BT pour Bombardier Torpilleur, 2D pour second appareil du genre construit par Douglas) a été changée pour AD (A pour Attaque) Skyraider. 

Équipé d’un moteur Wright R-3350-24W de 2 500 ch l’AD-1 Skyraider fait son premier vol en novembre 1946, suivi de l’AD-2 avec une structure renforcée et le Wright R-3350-26W de 3020 ch.

Diverses versions du Skyraider ont suivi, conçues pour remplir une grande variété de missions allant de la lutte anti-sous-marine aux contre-mesures électroniques.

Pendant la guerre de Corée, le Skyraider se révèle un formidable appareil indispensable à la flotte.

Les versions et type de missions se succèdent et le Skyraider retourne au combat durant la Guerre du Vietnam.
Jusqu’à la fin de sa production en 1958, 3180 appareils sortent des usines Douglas, sous 7 versions majeures.

Ce Skyraider est un AD 4-NA dont on pense qu’il aurait combattu en Corée avec la VC-35 entre 1952 et 1953, avant d’être utilisé par l’Armée de l’air, qui reçut 133 Skyraiders prélevés sur des surplus de l’US Navy.

Stocké sur la BA 601 de Châteaudun jusqu’à fin 1975, il fut livré à la République tchadienne, avec 5 autres Skyraiders, pilotés par d’anciens pilotes de chasse français, pour combattre les Libyens infiltrés au Tchad.
Abandonné sur l’aéroport de N’Djaména, il a été sauvé et rapatrié par des membres de l’Association des Mécaniciens Pilotes d’Aéronefs Anciens en 1988. 

Après de nombreuses escales au Niger, en Algérie et au Maroc, BuAer 125716 arriva en vol à sa nouvelle base de Melun-Villaroche.

Immatriculé F-AZFN en août 1989, il fut mis aux couleurs qu’il portait au sein de l’EAA1/22 en 1974.

Il a ensuite été présenté ensuite dans de nombreux meetings par l’AMPAA, jusqu’à son rachat et son intégration au sein de France’s Flying Warbirds en septembre 2013.

Opérateur : France's flying Warbirds

Immatriculation : F-AZFN

Numéro de série : C/N 7609 - BuAer: 125716

Livrée : Armée de l'Air - EALA 1/22