Le plateau aérien 2020

JU 52, “Tante Ju” F-AZJU

Ju 52 © JPT

Le Junkers Ju 52 (surnommé Tante Ju en allemand, Iron Annie par les Anglais) était un avion de transport en tôle ondulée fabriqué par la firme allemande Junkers à partir des années 1930. Construit à plus de 4 800 exemplaires, il a été utilisé par de nombreuses compagnies aériennes, mais aussi comme avion de transport militaire et bombardier pendant la Seconde Guerre mondiale.
Conçu initialement comme avion monomoteur, il est transformé en trimoteur avec l’ajout d’un moteur sur chaque aile, qui est plus simple de conception que le transformer en bimoteur.
De nombreuses versions du Junkers Ju 52 ont été construites pendant toute la Seconde Guerre mondiale, avec des moteurs de plus en plus puissants, de meilleurs équipements électroniques (radio, etc.) ou des équipements spéciaux comme des skis pour atterrir sur la neige. La fabrication était répartie entre plusieurs usines situées en Allemagne, en France et en Hongrie. Après la guerre, la France et l’Espagne ont construit leurs propres versions, désignées respectivement : AAC.1 Toucan et CASA 352, et utilisées jusqu’au début des années 1960.

Acquis en Angleterre en 1990 par l’Amicale Jean-Baptiste SALIS, F-AZJU fut tout d’abord l’objet de 13 ans de restauration sous la direction de Robert ROGER avec le soutien financier du Conseil Général de l’Essonne, et de  EADS ainsi que des donateurs privés.
Cette machine, que l’on croyait Espagnol de fabrication, posa lors du démontage une énigme : la plaque du constructeur était allemande et portait le n° 24, année de fabrication 1943, ce numéro ne correspondait à aucune référence.
La solution vint de longues recherches historiques. Lors de la vente de la licence à l’Espagne, l’Allemagne exigea de fournir 30 avions pour valider les chaînes de montage espagnoles. De cette pure origine germanique et de sa version militaire découle la décoration choisie et justifie le respect de l’authenticité qui a prévalu dans sa reconstruction. Hormis les éléments modernes de sécurité exigés pour la sauvegarde en vol de cet aéronef, chaque instrument est d’époque et fonctionne correctement. Les 2 montres pilote ayant disparu, échanges et recherches ont pris 4 ans pour aboutir au montage de chronomètres authentiques d’époque. Et si les moteurs sont Espagnols, ils sont copie de Wright R 1830, et à cette exception près, le F-AZJU est donc un avion original allemand. Cette valeur historique est d’autant plus importante puisqu’il fait partie de nos jours, des seuls 7 exemplaires encore en état de vol au monde, sur les 6000 avions de ce type construit.

Photos © :
Les DCA
Jean-Baptiste Blumenfeld
Philippe Delarbre
Jean-Pierre Touzeau

 

Opérateur : Amicale Jean-Baptiste Salis

Date de fabrication : 1943

Immatriculation : F-AZJU

Numéro de série : Junkers JU52/3M-4 SN N° 24

Livrée : Luftwaffe

Ju 52 © JPT Ju 52 © JPT Ju 52 (3) ©JPT- Ju 52 © JPT JU 52 Philippe Delarbre Les DCA JU 52 Jean-Baptiste Blumenfeld Les DCA JU 52 Jean-Baptiste Blumenfeld Les DCA JU 52 Philippe Delarbre Les DCA